• Traite du milieu

    Nagarjuna

    • Points
    • 29 Mars 1995
    Sur commande
  • Conseils au roi

    Nagarjuna

    Les Conseils au roi, (La Guirlande précieuse de conseils au roi) de Nagarjuna, est un écrit fondamental du Grand Véhicule qui initie un fils des Vainqueurs à l'abnégation.
    Adressée à un monarque, cette initiation, qui présente les thèmes de la pratique bouddhiste - la culture du bien en vue d'une destinée heureuse, celle de la sagesse du non-soi, qui conduit à la libération, celle des deux collections de mérite et sagesse qui culminent dans la plénitude d'un Eveillé - exhorte le roi à mener une vie droite et à appliquer une politique fondée sur les principes du bouddhisme.
    Texte fondateur, les Conseils au roi se sont révélés une source inépuisable pour Aryadeva, le fils spirituel de Nagarjuna, Chandrakirti, et les plus remarquables exégètes indiens et tibétains.

  • Lettre a un ami

    Nagarjuna

    • Dharma
    • 3 Septembre 1999
    Sur commande
  • Dans le livre de la chance, anthologie des soutras, nagarjuna effectue à l'aide de citations, la synthèse du travail à accomplir par chacun sur le chemin du grand véhicule (doctrine bouddhiste du salut universel) qui le mènera à l'entière liberté.
    Il aborde l'ensemble des pratiques bouddhistes depuis les réflexions fondamentales sur la rareté de la vie humaine et de l'apparition d'un eveillé, sur l'impermanence ou le désir, jusqu'aux profondes méditations sur la vacuité. sa démonstration se déploie en apothéose dans une poésie mystique d'évocation du véhicule unique et de l'inconcevable activité des héros pour l'eveil et eveillés qui révèlent sans fin la doctrine et l'au-delà des peines.
    Vivant comme une réalité manifeste que " la forme est le vide, le vide n'est pas différent de la forme ", ils sont au monde et pour le monde, oeuvrant dans l'égalité des phénomènes et l'interdépendance selon l'union de la méthode et de la sagesse.
    L'approche diversifiée de nagarjuna, tout autant dévotionnelle qu'abstraite, annule ici de façon éclatante la réputation qu'on lui a faite de dialecticien préoccupé au premier chef de déconstruction et de négation et, par là même, les vaines disputes à propos du nihilisme des tenants du milieu (madhyamaka).

  • Qui désire comprendre la source indienne de l'Ecole chinoise du Dhyana (Ch'an), du Zen japonais ou de la dialectique du bouddhisme tibétain doit remonter au texte fondateur : l'original sanskrit des Stances du milieu par excellence, du moine indien Nagarjuna (IIe-IIIe siècle de notre ère), dont l'influence fut immense en Asie. Ce texte fondamental est un dialogue critique avec les tenants de la scolastique du bouddhisme ancien qui avaient tendance à " prendre des mots pour des choses ", alors que l'enseignement du Bouddha était avant tout pratique et thérapeutique. Nagarjuna passe en revue des topiques familiers à la communauté bouddhique, mais aussi d'autres qui relèvent du sens commun, et les soumet à un examen critique implacable. Il nous invite ainsi à une remise en question, paradoxale et purgative, de certains de nos schèmes mentaux et vitaux tels que cause-effet, commencement-fin, identité-altérité, apparitiondisparition, mais aussi le mouvement, les choses, les êtres et leur (im) permanence, les passions, le moi, la souffrance, l'acte et ses fruits, les méprises, les nobles vérités, ce qu'il peut y avoir derrière des mots comme vacuité, nirvana, etc. La dialectique évacuatrice de Nagarjuna - qui a pour ressort une logique originale avec trois opérateurs (formels ou sémantiques) et un mode de raisonnement typiquement bouddhique (le tétralemme) - s'abolit dans sa phase ultime et ouvre la voie à une méditation sans intention ni parole.

  • Lettre à un ami

    Nagarjuna/Kangy


    la lettre à un ami-l'un des textes les plus abondamment cités dans la littérature bouddhiste - est un recueil de conseils composé par le sublime nagarjuna, le père de la voie médiane, à l'intention d'un jeune roi de ses amis.
    ce poème décrit en seulement cent vingt-trois quatrains l'ensemble de la voie du grand véhicule, des fondations de la discipline à la vue profonde.
    une telle concision nécessite quelques éclaircissements, et c'est à cela que s'attache le maître d'exception que fut kangyour rinpoché dans son commentaire fondé sur les six vertus transcendantes, dont la dernière, la connaissance, fait l'objet d'une attention particulière, puisqu'elle occupe près de la moitié du recueil.
    la lettre à un ami est une oeuvre majeure - toujours d'actualité - qui mérite d'être étudiée et mise en pratique, car elle conduira alors infailliblement à sa raison d'être, la réalisation de l'éveil ultime qui transcende les extrêmes.


    Sur commande
empty