• Lorsque Henri Maspero fut déporté à Buchenwald d'où il ne devait pas revenir, il laissait une oeuvre sinologique immense dont une partie seulement avait été publiée de son vivant.
    C'est dans le domaine de l'histoire religieuse que les travaux de Henri Maspero, à qui rien de ce qui était chinois n'était étranger, ont été les plus nombreux et les plus nouveaux. Ce choix n'est pas dû à une spécialisation fortuite, mais à l'importance des facteurs religieux qui, en Chine comme dans toutes les sociétés traditionnelles, déterminent les rapports et les comportements individuels.
    On trouvera donc ici, préparé par les soins du Centre de publication de lL'U.E.R. Extrême-Orient-Asie du Sud-Est de la Sorbonne, un ensemble d'articles posthumes et souvent introuvables du grand historien disparu. Ils composent un aperçu très complet des religions chinoises classiques comme de la religion populaire moderne. «Si des travaux récents permettent de compléter certains des résultats acquis, ils ne les infirment jamais fondamentalement», peut affirmer dans sa préface Max Kaltenmark.
    En ce moment où le taoïsme suscite un intérêt grandissant dans les milieux orientalistes comme dans le grand public, la présente édition, qui réunit d'une part des études techniques, comme celle qui expose de façon si originale «les procédés de nourrir le principe vital», et d'autre part des articles d'initiation générale, répond à un double besoin.

    Sur commande
  • Histoire de la Chine antique Nouv.

    Dans cette oeuvre pionnière, qui reste une référence majeure, l'auteur offre le premier tableau historique de la Chine à l'époque de l'Antiquité, des origines à la fin du iii e siècle av. J-C. Il décrit une société agri- cole où s'opposent les nobles et leur culte familial aux plébéiens, encadrés par une administration toute- puissante. La dimension religieuse prend une impor- tance majeure avec d'un côté un clergé officiel qui ne forme pas de caste sacerdotale, de l'autre des sorciers qui jouent auprès de la plèbe le rôle d'inter- médiaire avec les dieux et les esprits. Avec ses céré- monies en plein air, ses observances et interdictions saisonnières, la religion officielle commande toutes les relations sociales.
    L'auteur évoque ensuite l'histoire des grandes princi- pautés, des guerres et des crises intérieures, jusqu'à l'unification du pays sous la dictature par le roi de T'sin en -221. Un monde nouveau commence alors à s'organiser.
    Enfin, l'ouvrage offre une première synthèse sur la lit- térature et la philosophie antiques, où émergent les grandes figures de Confucius au vi e siècle av. J-C, du logicien Mo-tseu, puis l'école taoïste pour qui la vie mystique est l'unique voie de la sainteté.
    L'ouvrage connut dès sa parution, en 1927, un vif suc- cès en France et de nombreuses traductions à l'étran- ger. Il condensait pour la première fois sous une forme accessible tout le savoir sur cette période peu connue de l'histoire chinoise.
    Voici pour la première fois disponible en poche ce classique incontournable.

    À paraître
empty