Folio

  • «Voilà une femme étranglée par la force des mains, et introduite dans une cheminée, la tête en bas. Des assassins ordinaires n'emploient pas de pareils procédés pour tuer. Encore moins cachent-ils les cadavres de leurs victimes. Dans cette façon de fourrer le corps dans la cheminée, vous admettrez qu'il y a quelque chose d'excessif et de bizarre, - quelque chose d'absolument inconciliable avec tout ce que nous connaissons en général des actions humaines, même en supposant que les auteurs fussent les plus pervertis des hommes.»

    Sur commande
  • « Et ici, par une bravade frénétique, je frappai fortement avec une canne que j'avais à la main juste sur la partie du briquetage derrière laquelle se tenait le cadavre de l'épouse de mon coeur...
    Pendant un moment, les officiers placés sur les marches restèrent immobiles, stupéfiés par la terreur. Un instant après, une douzaine de bras robustes s'acharnaient sur le mur. Il tomba tout d'une pièce. Le corps déjà grandement délabré et souillé de sang grumelé, se tenait droit devant les yeux des spectateurs. Sur sa tête, avec la gueule rouge dilatée et l'oeil unique flamboyant, était perchée la hideuse bête dont l'astuce m'avait induit à l'assassinat, et dont la voix révélatrice m'avait livré au bourreau. » (Le Chat noir)

  • Contenant les détails d'une révolte, et d'un affreux massacre, à bord du brick américain le grampus, faisant route vers les mers du sud, en juin 1827 ; plus, l'histoire de la reprise du navire par les survivants ; leur naufrage et leurs horribles souffrances par suite de la famine ; leur délivrance par la goélette anglaise la jane guy : courte exploration de ce navire dans l'océan antarctique ; prise de la goélette et massacre de l'équipage dans un groupe d'îles.

    Sur commande
  • Edgar Poe s'attaque ici à un célèbre canular : l'automate joueur d'échecs, construit en 1770 par Johann Wolfgang von Kempelen. Durant près d'un siècle, jusqu'à sa destruction en 1854, il a été exposé par ses différents propriétaires en tant qu'automate capable de jouer - et de gagner - contre un adversaire humain ; il a, plus que tout autre automate, emporté l'admiration du public du XIXe siècle.
    Poe s'attache à en disséquer la mécanique mystérieuse, et démontre qu'un homme se trouve en fait caché dans le mécanisme. C'est à une véritable enquête au coeur de la machine que l'auteur nous invite.

  • Eureka

    Edgar Allan Poe

    Ce court roman - que l'auteur a voulu à la fois comme un poème en prose et comme un essai - est une cosmogonie dans laquelle Poe entreprend d'expliquer « l'univers physique, métaphysique et mathématique, matériel et spirituel ». Comme le résume Baudelaire :
    « Eureka prétend [...] démontrer la loi suivant laquelle l'univers a revêtu sa forme actuelle visible, et trouvé sa présente organisation, et aussi comment cette même loi, qui fut l'origine de la création, sera le moyen de sa destruction et de l'absorption définitive du monde ». Mise en récit, cette cosmogonie a pour intrigue la fin de l'univers et pour personnages Dieu, l'Homme et la Matière. Eureka est donc un roman de sciencefiction, mais aussi un roman de tous les romans possibles.

    Sur commande
  • "Lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par ce vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions." Baudelaire

    Sur commande
  • En pleine nuit, des cris effrayants réveillent les habitants de la rue Morgue, à Paris.
    Ils vont bientôt découvrir les cadavres atrocement mutilés d'une jeune fille et de sa mère. Des meurtres qui auraient pu rester inexplicables, sans la présence d'Auguste Dupin, un jeune et brillant détective amateur...

    Sur commande
  • Cinq nouvelles «oubliées» par Baudelaire qui offrent une image différente de l'auteur des Histoires fantastiques. Ici, dans une langue aux termes et expressions méticuleusement choisis, se mêlent absurde et dérision, comique et tragicomique, parodie et détournement. Poe, fasciné par la mort, en dissèque le processus, plonge le lecteur au coeur de la noirceur absolue. Son imagination morbide le rapproche de la littérature gothique, mais à l'inverse des contes de terreur classique, ses textes introduisent des individus inquiétants dans le monde normal. Poe excelle dans l'art de la nouvelle introspective, une fois encore, dans le génie de communiquer l'angoisse en quelques pages seulement.

    Sur commande
  • M. Simpson a obtenu la main de l'irrésistible Mme Lalande, dont il est tombé fou amoureux : quel coup du sort pourrait le priver d'une union idyllique? Les preuves indiquant la culpabilité du jeune et débauché M. Pennifeather sont nombreuses : comment imaginer qu'il n'est pas l'assassin de son richissime oncle? Un homme à la santé mentale indubitable aperçoit par la fenêtre une monstrueuse créature : existe-t-il une explication rationnelle à cette épouvantable vision?

    Mystifiant de main de maître son lecteur, Edgar Poe nous entraîne dans ces trois contes à la lisière du burlesque et de l'horreur.

    Sur commande
  • Une momie qui s'anime pour discuter avec les scientifiques qui l'ont découverte, un prisonnier qui hésite entre deux morts affreuses, une femme enterrée vivante... Entre satire, rire grotesque et folie, Edgar Poe nous entraîne au coeur de ses peurs sublimées par la traduction du poète Charles Baudelaire. Trois histoires extraordinaires à vous glacer le sang !

    Sur commande
  • Baudelaire n'avait pas traduit tous les contes d'edgar p?.
    Ces textes " négligés " ont été ici réunis, dans l'ordre chronologique de leur publication. ces nouvelles, quasiment inconnues du public français, relèvent non seulement du fantastique, mais encore de ce que poe appelait le " grotesque ", et aussi de la parodie et de l'autoparodie. dans sa préface, alain jaubert fait le point sur toute une imagerie romantico-psychanalytique qui a travesti l'oeuvre d'un des plus grands écrivains américains et donne diverses clés pour de nouvelles lectures de p?.

    Sur commande
  • Avec un dossier et des notes réalisés par Virginie Belzgaou, agrégée de lettres modernes, et une « lecture d'image » par Bertrand Leclair, romancier, essayiste et critique littéraire. Recommandé pour les classes de collège.

    Sur commande
empty