• Au Moyen Âge, pendant deux siècles, une secte islamique organisée en véritable internationale terroriste, pratique l'assassinat politique sous toutes ses formes, se forgeant ainsi une réputation mondiale d'Assassins. Aujourd'hui encore, l'histoire des Assassins nous concerne, car elle est une première et fascinante représentation des péripéties tragiques qui, dans des contextes différents, se sont reproduites jusqu'à nos jours.
    Les idéologies sont autres, mais les lois du jeu politique étant constantes, le modèle reste le même. Au nom de la cause, la fin, déjà, justifiait les moyens.

    Sur commande
  • Bernard Lewis examine ici la place des Arabes dans l'histoire de l'humanité, leur identité, leurs réalisations et les traits saillants de leur expansion.
    Cet ouvrage est donc largement consacré à l'Arabie pré-islamique, au rôle de Mahomet et à l'ascension d'une religion qui donne naissance elle-même à un royaume puis à un empire.
    La civilisation islamique n'est pas venue tout entière du désert. Fruit de la collaboration de plusieurs peuples, elle n'est pas entièrement musulmane mais son principal mode d'expression a été la langue arabe, et elle a été dominée par l'Islam et son mode de vie.
    La religion et la langue ont modelé cette civilisation originale, au pouvoir d'assimilation étonnant, qui a réussi à unifier deux cultures antagonistes, la tradition méditerranéenne et la civilisation persane.
    L'auteur évoque ensuite le déclin, les crises, la longue soumission à l'empire ottoman, l'intervention des occidentaux, puis les luttes pour l'indépendance ;
    L'ouvrage s'achève au lendemain de la guerre du Golfe.

    Sur commande
  • Islam

    Bernard Lewis

    l'ensemble réuni sous le titre islam permet une double approche des sociétés musulmanes du moyen-orient : bernard lewis, qui, à l'échelle mondiale, s'impose comme la figure dominante dans le décryptage des sociétés et des cultures de l'islam, en est à la fois le plus grand historien du passé et le meilleur observateur du présent.
    en effet, la période qu'il couvre s'étend de la révélation du prophète aux tout derniers développements des conflits contemporains.
    ses champs d'étude sont aussi vastes que l'islam lui-même. histoire, société, littérature, religion, politique, langue, poésie sont déchiffrées avec une passion qui rend captivante une érudition exposée avec la clarté propre à celui qui maîtrise à la perfection un savoir accumulé dans le but de dégager les courants décisifs
    de l'histoire du monde musulman.
    on ne trouvera chez bernard lewis aucune complaisance. la confrontation de l'islam avec les concepts occidentaux de démocratie, croissance économique, statut de la femme, est envisagée dans toutes ses implications. écrites en anglais, ses oeuvres majeures sont traduites en arabe, persan, turc, indonésien ainsi que dans de nombreuses langues européennes et asiatiques.

    Sur commande

  • les moeurs, les arts, la littérature, les sciences, les prodiges techniques du vieux continent, mais aussi les batailles que l'occident livra à l'islam, ont été racontés, voire disséqués, par des voyageurs, des diplomates, des historiens ou des érudits musulmans.
    soucieux d'éveiller l'intérêt de leur public, mais attachés à défendre la supériorité de l'islam, ils laissèrent trop souvent dans leurs écrits et témoignages la fiction le disputer à la réalité. l'européen est ici le barbare exotique, soumis à l'observation d'explorateurs singuliers.
    car, à l'évidence, l'islam n'a guère montré de grande curiosité pour l'occident jusqu'au milieu du siècle dernier. bernard lewis s'interroge sur les multiples raisons - linguistiques, ethniques, religieuses, anthropologiques - de cette indifférence de l'orient envers l'europe.
    l'histoire séculaire d'une méconnaissance nous permet de mieux comprendre les malentendus qui aujourd'hui encore séparent l'islam d'une europe trop souvent chargée de tous les maux.

    Sur commande
  • Le renouveau religieux, les révolutions nationalistes, le conflit israélo-palestinien et le retour en force de l'Islam sur la scène internationale sont ici replacés dans la profondeur de leurs enracinements historiques comme dans le choc en retour de l'influence de l'Occident.
    On a volontairement mêlé des études devenues classiques sur la signification de l'hérésie dans l'histoire de l'Islam, les concepts islamiques de révolution ou les termes politiques de l'arabe moderne à des essais de l'actualité la plus immédiate sur l'O.L.P., les conditions d'un règlement au Proche-Orient, les Frères musulmans ou les polémiques d'interprétation que suscite aujourd'hui l'histoire de l'orientalisme.
    Spécialiste mondialement reconnu du Moyen-Orient classique et contemporain, Bernard Lewis occupe dans le monde orientaliste une place particulière et originale. Ce dont témoigne ce livre savant et engagé, qui tranche par sa liberté de ton et n'hésite pas à prendre à bras-le-corps les grandes questions.

    Sur commande
  • Juifs en terre d'islam

    Bernard Lewis

    Ce livre est consacré aux relations entre l'Islam et les Juifs du VIIe au XXe siècle. L'auteur y étudie les différents aspects des relations entre Juifs et musulmans : perception d'autrui, attitudes collectives, doctrines religieuses. Il y a eu une culture judéo-arabe, comme l'attestent certains dialectes : la littérature, l'art et la musique.
    Historien et islamiste, Bernard Lewis a su restituer ce que furent, au fil des siècles, la vie et le destin des communautés juives en pays d'Islam ; Afrique du Nord, Moyen-Orient, Perse, Espagne arabe. Utilisant les récits de voyageurs, la correspondance des diplomates, les documents officiels, ce livre fait revivre dans sa variété et sa richesse un chapitre de l'histoire des relations entre Juifs et musulmans.

    Sur commande
  • Le Moyen-Orient, où naquirent les trois grandes religions monothéistes, fut pendant des siècles un haut lieu de l'histoire des sciences et des idées, des inventions techniques et du commerce, mais aussi une terre soumise à des luttes de pouvoir incessantes.
    Au fil de cette somme aussi captivante que foisonnante d'érudition, Bernard Lewis, l'un des plus grands historiens contemporains, spécialiste de l'Orient, retrace les événements politiques, militaires et religieux qui modelèrent la région depuis l'ère chrétienne jusqu'à nos jours : la grandeur et le déclin des deux Empires romain et perse qui se disputèrent la région.
    Il y a deux mille ans ; le développement des monothéismes ; l'incroyable et fulgurante expansion de l'islam ; les vagues successives d'envahisseurs venus de l'est ou de l'ouest (hordes mongoles de Gengis Khan ou chrétiens des croisades) ; la puissance et la chute de l'immense Empire ottoman.
    Mais, plus encore que les faits, l'auteur nous propose l'analyse brillante et limpide des différentes forces en présence dans ce monde en constante mutation : la religion islamique, le système politique, l'extraordinaire réseau d'échanges commerciaux et culturels, l'organisation sociale au sein de laquelle il examine, entre autres, le statut des femmes, des infidèles et des esclaves.
    Une fois de plus à la croisée des chemins ceux de l'affrontement violent et du partage de l'ancien héritage avec le reste du monde , le Moyen Orient reste un mystère que Bernard Lewis, avec cette synthèse unique et très personnelle, tente d'élucider dans ses moindres secrets.

    Sur commande
  • L'islam

    Bernard Lewis

    • Payot
    • 1 Février 2003

    Islam ? une religion, mais aussi une civilisation, avec son histoire originale incarnée dans des peuples divers aux destins spécifiques : arabes, persans, turcs, etc.
    Une histoire agitée de soubresauts nombreux, d'un mouvement qui englobe l'espagne et l'indonésie, le sahel et le caucase. une civilisation brillante, avec sa littérature, ses arts, ses coutumes et ses traditions, sa foi et ses doutes, ses mystiques et ses profanes. tel est l'islam. de cette diversité, bernard lewis a voulu rendre compte, en organisant une présentation de ses aspects essentiels, des grands moments de son histoire, sous la forme de ce volume rédigé par les meilleurs spécialistes.
    Une encyclopédie de l'islam, autant qu'une initiation à ses subtilités.

  • 1453 : Constantinople, moribonde, s'effondre sous les coups du sultan Mehemmed le Conquérant.
    L'ancienne cité des empereurs de Byzance s'efface pour devenir Istanbul, la capitale de l'empire ottoman, le symbole de sa civilisation, le signe de sa splendeur. Pour ces nouveaux maîtres, dont l'esprit avait puisé à l'islam comme à la chrétienté, pouvait-on rêver rien de plus emblématique que cette ville construite sur le Bosphore au passage des deux mondes, l'occidental et l'oriental, le grec et l'asiatique ? Dessinant son apogée à l'époque de Süleyman le Magnifique, ils en firent pour plusieurs siècles la ville phare, dont poètes, peintres et voyageurs ne se lassèrent pas de raconter les merveilles.
    Tout étonnait à Istanbul : l'architecture, le système de gouvernement, la beauté des palais, l'organisation artisanale, la vitalité commerciale. Caravansérails et bazars accueillaient les caravanes venues des confins d'Asie, les marchands des mers d'Europe, dans un extraordinaire brassage de langues, de religions et de coutumes témoignant de l'étonnante richesse de la ville. C'est toute son originalité et sa magnificence que Bernard Lewis nous restitue aujourd'hui en se servant abondamment des témoins de l'époque.
    Ils disent ce que fut la vie à Istanbul et de quelle civilisation elle était le reflet.

    Indisponible
  • Si l'on veut comprendre quoi que ce soit à la politique de l'Islam, aux révolutions et aux bouleversements perçus et exprimés en termes islamiques, il faut d'abord, et de toute évidence, essayer de savoir la façon dont les mots du discours politique des musulmans sont par eux employés et compris, d'où ils viennent, de quel poids de références ils sont consciemment ou inconsciemment chargés, dans cet univers mental qui, à la différence du nôtre, n'a jamais connu la catégorie du séculier. C'est à ce vaste inventaire que se livre ici pour nous le grand arabisant Bernard Lewis, en plongeant, très au-delà des influences occidentales des deux derniers siècles et des réponses comme des réactions qu'elles ont suscitées, dans la tradition coranique, elle-même travaillée par l'héritage anté-islamique, par les contaminations des empires perse, romain, byzantin, puis par l'apport des invasions turques et mongoles. Il lui fallait une intimité de longue date avec la philosophie politique, la littérature des scribes et des juristes, classiques et modernes, pour restituer le système de métaphores et d'allusions qui emprunte aux registres de l'espace, de la famille, du voyage, de la maison, du genre de vie, du climat, du bestiaire, système qui commande toute forme de communication. Pour analyser aussi l'ensemble des termes qui définissent le corps politique, régissent les rapports des gouvernants et des gouvernés, précisent l'état de guerre et l'état de paix, délimitent enfin l'obéissance dont le Coran fait aux hommes une obligation envers Dieu, le Prophète et le Souverain.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Race et couleur en pays d'Islam : sous ce titre, Bernard Lewis publiait en 1982, chez Payot, les recherches qu'il avait été amené à faire sur les attitudes des musulmans vis-à-vis des peuples qu'ils avaient conquis, blancs ou noirs, pour un large programme collectif sur la tolérance et l'intolérance : l'Occident avait-il le monopole du racisme ?Depuis dix ans, le grand arabisant de Princeton n'a cessé d'approfondir la question, à travers les textes sacrés, les institutions, les comportements sociaux et les pratiques sexuelles.
    Vaste sujet, à la fois obscur et hypersensible, d'une grande importance historique en soi comme par les comparaisons qu'il permet. Son étude s'est recentrée sur un aspect, l'esclavage, et sur une aire géo-politique, le Proche-Orient. D'où ce nouveau livre, qui reprend des éléments du premier, sous un nouveau titre. L'essentiel n'est pas ici de corriger l'image conventionnelle d'une société totalement exempte de discrimination et de préjugés raciaux.
    Il est surtout de comprendre la source de ce mythe et les raisons de son entretien : elles sont en Occident. Créé par la philosophie des Lumières, ce mythe surgit comme un reproche des Européens à eux-mêmes pour leurs pratiques dans les Amériques ; il est relancé aux Etats-Unis après la guerre de Sécession et entretenu par toutes les formes de l'opposition au colonialisme, qu'elles viennent des missionnaires, des voyageurs ou des philanthropes.

    Sur commande
  • Alors que l'influence de l'islam sur le monde moderne est indéniable, cette civilisation demeure largement méconnue de la plupart des occidentaux.
    C'est cette lacune qu'entend combler ce livre en familiarisant le lecteur avec les divers aspects de la foi, de l'histoire et de la culture islamiques et en lui donnant à voir ce qui fait la singularité et la grandeur de cette civilisation. bernard lewis, considéré dans le monde entier comme l'un des plus grands orientalistes de notre époque, a dirigé cet ouvrage et fait appel aux plus éminents islamologues pour traiter de l'histoire et de la culture de l'islam.
    Au texte d'ouverture qui présente la foi de l'islam et les peuples qui l'adoptèrent, succèdent plusieurs chapitres qui traitent des territoires et de la période oú l'islam atteint son apogée : le proche-orient et l'afrique du nord, depuis le viie siècle et mahomet jusqu'aux répercussions des conquêtes mongoles au xiie siècle. sont ainsi abordés successivement le mode de gouvernement, l'art, le soufisme, la littérature, la musique, les sciences et l'histoire militaire.
    Les quatre chapitres suivants sont chacun consacrés à une grande région - l'espagne, le monde iranien, le monde ottoman, l'inde. le dernier chapitre, enfin, étudie l'influence occidentale sur les peuples de l'islam à partir du xviiie siècle, et les multiples contrecoups et réactions qui en résultèrent. c'est par l'intermédiaire des arts visuels - qui sont parmi les plus brillants moyens d'expression de l'islam - que le profane peut accéder directement à une culture dont il est séparé par la barrière du langage.
    C'est pourquoi plus de 450 documents iconographiques viennent éclairer et illustrer les divers sujets traités dans ce livre. véritable encyclopédie de l'islam, l'ouvrage de bernard lewis, unanimement salué par la presse britannique, est un grand livre de référence qui permettra au lecteur de mieux appréhender les bouleversements d'aujourd'hui.

  • "Reflects on events that have transformed the Middle East between World War II and the Arab Spring, offering insight into the ""clash of civilizations"" that led to current hostilities and how world leaders can appropriately respond. By the best-selling author of What Went Wrong ."

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Au nom de la lutte contre l'etat d'israël, les attentats se sont multipliés ces dernières années, en europe notamment, contre des personnes et des institutions juives. dans les pays arabes, les diatribes et les pamphlets se multiplient contre les juifs au titre de l'antisionisme: il n'est ainsi pas rare d'y relire les accusations de déicide autrefois lancées par la chrétienté contre les juifs, ou les pires élucubrations raciales telles que l'europe en connut à partir du xixe siècle; il est banal d'y voir le génocide nazi minimisé, nié, voire justifié.

    Aussi bernard lewis, orientaliste de réputation mondiale, a-t-il voulu répondre raisonnablement à la question: quelle place occupe dans le conflit israélo-arabe l'antisémitisme _ cette haine quasi-viscérale qui, par-delà des divergences politiques évidentes et même un rejet de l'autre, normal en temps de guerre, fait des juifs une incarnation diabolique du mal par excellence?

    Grâce aux perspectives historiques, religieuses et culturelles, l'auteur éclaire les notions de juifs et de sémites, de judaïsme et d'islam, de sionisme et d'antisémitisme. il révèle les grandes inflexions de l'époque contemporaine: à partir de la deuxième guerre mondiale et des agissements de l'allemagne hitlérienne en pays arabes, les terres d'islam sont contaminées par un antisémitisme européen destructeur, contre lequel elles étaient jusqu'alors immunisées. avivé par les défaites face à israël et par le drame palestinien, l'antisémitisme, qui empoisonna une chrétienté qui en a désormais honte, a-t-il définitivement infecté le monde arabeoe a moins qu'un dialogue israélo-arabe courageusement accepté de part et d'autre ne vienne briser la dangereuse spirale de la haine qui guette déjà chacun.

    Bernard lewis est professeur à l'université de princeton.

    Sur commande
  • Fort et cohérent jusqu'à la fin du XVe siècle, le Moyen-Orient s'est trouvé progressivement confronté à un Occident en pleine expansion. L'acculturation qui en est résultée a provoqué des déséquilibres politiques et sociaux dont l'auteur étudie les conséquences.

    Sur commande
  • Sur commande
  • L'islam en crise

    Bernard Lewis

    Au lendemain du 11 septembre, Bernard Lewis avait exposé, à l'usage d'un grand public, les raisons historiques pour lesquelles, après une extraordinaire expansion, le monde musulman connaissait depuis deux siècles un long retrait qui avait nourri son ressentiment : Que s'est - il passé ? Au moment de l'intervention en Irak, le grand islamologue concentre cette fois l'examen sur les points neufs, actuels et sanglants de la confrontation : la haine de l'Amérique, le conflit israélo-palestinien, le phénomène du terrorisme suicidaire.
    Il est ainsi amené, pour expliquer les choses en profondeur, à rappeler, avec l'intime connaissance qu'il en a, le type de conscience religieuse, fixé dès Mahomet, sur lequel est fondée, sans changement, l'identité de l'Islam. A analyser les racines et les formes de l'humiliation du monde musulman. Et à montrer pourquoi et comment les appels meurtriers d'un Ben Laden peuvent résonner si fort au coeur de millions d'hommes et de femmes qui ne partagent en rien sa version de l'islam.
    Comment nous, Occidentaux, pouvons-nous contribuer à effacer une humiliation dont nous avons été les artisans inconscients et aujourd'hui les victimes ? A restaurer une dignité qui est le seul remède contre le terrorisme ? Ce sont les questions essentielles auxquelles Bernard Lewis tente de répondre.

    Sur commande
  • Jean paul ii catechiste

    Bernard Lewis

    • Tequi
    • 30 Décembre 1999
    Sur commande
empty