Eric-Emmanuel Schmitt

  • La traversée des temps t.1 ; paradis perdus Nouv.

    Cette Traversée des temps affronte un prodigieux défi : raconter l'histoire de l'humanité sous la forme d'un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd'hui naissance et nous propulse d'un monde à l'autre, de la préhistoire à nos jours, d'évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.
    Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au coeur d'une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s'est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l'Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

    1 autre édition :

  • Félix, douze ans, est désespéré. Sa mère, la merveilleuse Fatou, qui tient à Belleville un petit bistrot chaleureux et coloré, est tombée dans une dépression sans remède. Elle qui incarnait le bonheur n'est plus qu'une ombre. Où est passée son âme vagabonde ? Se cache-t-elle en Afrique, près de son village natal ? Pour tenter de la sauver, Félix entreprend un voyage qui le conduira aux sources invisibles du monde.
    Dans l'esprit de Oscar et la dame rose et de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt interroge les mystères de l'animisme, la puissance des croyances et des rites issus d'une pensée spirituelle profondément poétique. Il nous offre aussi un véritable chant d'amour d'un fils pour sa mère.
    />

    3 Autres éditions :

  • Oscar a dix ans et vit désormais à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. Parmi les dames en blouse rose qui viennent passer du temps avec les enfants malades, il en est une qui lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu. Ces lettres décrivent douze jours dans l'existence d'Oscar, des jours cocasses et poétiques, pleins de personnages drôles et émouvants. Douze jours qui seront peut-être les derniers. Mais, grâce à Mamie-Rose qui noue avec Oscar un lien très fort, ils deviendront légende.

    2 Autres éditions :

  • « - Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin ?
    - Il y a des secrets qu'il ne faut pas percer mais fréquenter : leur compagnie vous rend meilleur. ».
    Madame Pylinska a une bien étrange manière d'enseigner le piano. L'excentrique Polonaise tyrannise Eric-Emmanuel Schmitt, son jeune élève. Pour entrer dans le mystère de Frédéric Chopin, elle exige d'écouter le silence, de cueillir des fleurs à l'aube, de suivre le vent dans les arbres et le mouvement des vagues, de faire l'amour, mieux, d'aimer. Sa leçon de piano devient apprentissage de la vie.
    L'oeuvre d'un musicien de génie peut-elle enchanter toute une vie et lui donner un sens ? Aidera-t-elle aussi le narrateur à comprendre le secret bouleversant d'une personne aimée ?

    Sur commande

    3 Autres éditions :

  • Eric-Emmanuel Schmitt La Part de l'autre « 8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé.
    Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde... » Ce volume contient en postface inédite le « Journal de La Part de l'autre ».

    Voici un livre humain, terrible et nécessaire.
    Gérard de Cortanze, Le Magazine littéraire.

    Une belle machine littéraire, qui force le lecteur à se poser des questions, pas toujours évidentes, sur la part des ténèbres qui sommeillent en lui.
    Bruno Corty, Le Figaro.

    Une singulière machine à remuer les méninges, dont les ondes de choc nous poursuivent encore longtemps.
    Jacques De Decker, Le Soir.

    1 autre édition :

  • Paris, années soixante.
    Momo, un petit garçon juif de douze ans, devient l'ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim, l'épicier, n'est pas arabe, la rue Bleue n'est pas bleue et l'enfant n'est peut-être pas juif

    2 Autres éditions :

  • Les soeurs Barbarin , Mademoiselle Butterfly , La vengeance du pardon , Dessine-moi un avion : Quatre destins, quatre histoires où Éric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspense psychologique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences. Quand les circonstances de la vie nous ont entraînés dans l'envie, la perversion, l'indifférence ou le crime, comment retrouver notre part d'humanité ? Le pardon offre un chemin non dépourvu d'ambiguïtés...Peut-on être réduit à un seul de ses actes ? Est-il si simple de pardonner ? C'est ce que questionne E.-E. Schmitt tout au long de ces histoires aux retournements implacables. En y répondant avec la virtuosité qu'on lui connaît. Alexandre Fillon, Lire.Une incroyable maestria. Mohammed Aïssaoui, Le Figaro.Un livre surprenant et peut-être dérangeant qui vous mènera là où vous ne pensiez pas. Christine Lopez, La Croix.

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • À vingt-huit ans, Eric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée dans le grand Sud algérien. Au cours de l'expédition, il s'égare dans l'immensité du Hoggar. Sans eau ni vivres durant la nuit glaciale, il n'éprouve pourtant nulle peur et sent au contraire se soulever en lui une force brûlante. Un sentiment de paix, de bonheur, d'éternité l'envahit. Le philosophe rationaliste voit s'ébranler toutes ses certitudes. Ce feu, pourquoi ne pas le nommer Dieu ?
    Cette « nuit de feu », Eric-Emmanuel Schmitt la raconte pour la première fois, dévoilant au fil d'un fascinant voyage intérieur son intimité spirituelle et l'expérience qui a transformé sa vie d'homme et d'écrivain.

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • « - Nous allons conclure un marché, veux-tu

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • Eric-Emmanuel Schmitt Lorsque j'étais une oeuvre d'art « Lorsque j'étais une oeuvre d'art est un livre sans équivalent dans l'histoire de la littérature, même si c'est un roman contemporain sur le contemporain. Il raconte le calvaire d'un homme qui devient son propre corps, un corps refaçonné en oeuvre d'art au mépris de tout respect pour son humanité. Malléable, transformable, il n'est plus qu'un corps sans âme entre les mains d'un esprit diabolique dont le génie tient avant tout à son manque de scrupule. » Michel Meyer, Eric-Emmanuel Schmitt, ou les Identités bouleversées.

    « Un chef-d'oeuvre qui raconte précisément l'histoire d'un chef-d'oeuvre raté. C'est original en diable, cruel comme la modernité et éloquent comme une parabole. » Roger Bichelberger, Le Républicain lorrain.

    « On peut être sûr qu'avec Schmitt on sera surpris. Il a sa place au musée des inventeurs. » Eric Ollivier, Le Figaro.

    « Un conte moral aussi dérangeant que divertissant. » François Busnel, L'Express.

    Sur commande
  • Saad Saad, Espoir Espoir en arabe, fuit Bagdad et souhaite regagner l'Europe, mais la difficulté de passer les frontières rend son voyage compliqué.
    Son périple dans le monde contemporain rappelle celui d'Ulysse, premier voyageur à affronter une série d'obstacles. En filigrane, l'auteur pose des questions sur les frontières et l'identité.

    Sur commande

    3 Autres éditions :

  • Après La Nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, entre suspense et philosophie. Tout commence par un attentat à la sortie d'une messe. Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore. Il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules - souvenirs, anges ou démons - qui le motivent ou le hantent.
    Est-ce un fou ? Un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l'amener à la rencontre dont nous rêvons tous...

    Sur commande

    3 Autres éditions :

  • Par une nuit orageuse, quatre femmes se retrouvent dans le château de La duchesse de Vaubricourt.
    Don Juan, qui les a bafouées autrefois, sera jugé et devra réparer ses torts en épousant Angélique, filleule de la duchesse. À la surprise générale, le séducteur mythique accepte ! Éric-Emmanuel Schmitt revisite le célèbre mythe de Don Juan. Reprenant d'anciens traits empruntés à d'autres auteurs, en particulier à Molière, il donne à voir un processus de réécriture et projette son héros dans une situation nouvelle qui renvoie à une quête de spiritualité moderne.
    Il sera intéressant d'étudier, dans cette pièce, l'argumentation à travers les scènes de procès ainsi que les moyens dramaturgiques que l'auteur utilise pour faire surgir de nouvelles significations.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • « Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. » Pendant deux ans, Eric-Emmanuel Schmitt tente d'apprivoiser l'inacceptable : la disparition de la femme qui l'a mis au monde. Ces pages racontent son « devoir de bonheur » : une longue lutte, acharnée et difficile, contre le chagrin. Demeurer inconsolable trahirait sa mère, tant cette femme lumineuse et tendre lui a donné le goût de la vie, la passion des arts, le sens de l'humour, le culte de la joie. Ce texte explore le présent d'une détresse tout autant que le passé d'un bonheur, tandis que s'élabore la recomposition d'un homme mûr qui n'est plus « l'enfant de personne ». Éric-Emmanuel Schmitt atteint ici, comme dans La nuit de feu, à l'universel à force de vérité personnelle et intime dans le deuil d'un amour. Il parvient à transformer une expérience de la mort en une splendide leçon de vie.

    2 Autres éditions :

  • Au Japon, un garçon de 10 ans grandit dans un orphelinat. Il voue une véritable passion aux jeux vidéo et aux technologies. Un lutteur de sumo s'intéresse à lui et entreprend de lui expliquer les fondements et les pratiques de cet art martial qui s'inscrit dans la philosophie zen.

    1 autre édition :

  • Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l'immense Chine. Fabule-t-elle, au pays qui impose l'enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n'était pas imaginaire ? L'incroyable secret de madame Ming rejoint celui de la Chine d'hier et d'aujourd'hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.

    Dans la veine de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, d'Oscar et la dame rose ou de L'Enfant de Noé, Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus est le sixième récit du Cycle de l'invisible.

    Sur commande
  • Autour de la place d'Arezzo vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, ou encore la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, tous gouvernés pas leurs passions, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu'au jour où chacun reçoit une lettre, mystérieuse, identique : « Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé : tu sais qui. » Un message qui peut entraîner autant de promesses et d'attentes que de déceptions et de catastrophes, en fonction de l'interprétation qu'on lui donne.

    «Une formidable encyclopédie de l'amour et des désirs, une ronde folle et farce. » François Busnel, L'Express.

    « Eric-Emmanuel Schmitt ne juge pas ses personnages. Il se contente de les comprendre. Ce qu'il fait avec finesse. » Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes trois se sentent différentes de leurs contemporaines ; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destin. Trois époques. Trois femmes. Et si c'était la même ?

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • « L'amour relève-t-il d'un processus chimique ou d'un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l'élixir qui jadis unit Tristan et Iseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d'aimer ? » Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi : provoquer l'amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ?
    En fin observateur des caprices du coeur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

    « Un échange épistolaire qui a tout d'un coup de théâtre ! » Valérie Gans, Figaro Madame.

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • Julia, Anouchka, Colombe et Raphaëlle sont liées par un pacte d'amitié éternelle. Elles ont seize ans et sont avides de découvrir le grand amour. Chacune tient un journal dans lequel elle livre son impatience, ses désirs, ses conquêtes, ses rêves. Mais comment éviter les désastres affectifs que leurs parents affichent au quotidien ? Hier encore des enfants, les quatre adolescentes tombent dans le piège de cette émotion bouleversante, prêtes à entrer dans le domaine mystérieux de l'amour, cette folie qui peut les transformer. Au lycée, on s'apprête à jouer Roméo et Juliette, tandis qu'un drame, aussi imprévisible et fatal que le dénouement de la pièce, se prépare.


    « Le romancier n'en dit-il pas le plus lorsqu'il se pare d'un masque supposé déformant ? » François-Guillaume Lorrain, Le Point.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • « En amour, on croit être deux alors qu'on est trois. » Cinq nouvelles sur le mystère des sentiments inavoués. Une femme entretenue et gâtée par deux hommes qu'elle ne connaît pas. Un vieil homme qui se tue à la mort de son chien. Un mari qui rappelle constamment sa nouvelle femme au respect de l'époux précédent. Une mère généreuse qui se met à haïr un enfant. Un couple dont le bonheur repose sur un meurtre. Dans la lignée de Concerto à la mémoire d'un ange, de La rêveuse d'Ostende et d'Odette Toulemonde, Eric-Emmanuel Schmitt parle de l'amour sous toutes ses formes : conjugal, clandestin, paternel, filial, mais aussi, amour de l'art ou amour de l'humanité. À travers un suspense subtil et ensorcelant, il dévoile les secrets de plusieurs âmes pour déjouer la complexité du coeur humain.

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • Quel rapport entre une femme qui empoisonne ses maris successifs et un président de la République amoureux ? Quel lien entre un simple marin et un escroc international qui vend des bondieuseries usinées en Chine ? Par quel miracle une image de sainte Rita, patronne des causes désespérées, devient-elle le guide mystérieux de leurs existences ? Quatre histoires liées entre elles. Quatre histoires qui traversent l'ordinaire et l'extraordinaire de toute vie. Quatre histoires qui creusent cette question : sommes-nous libres ou subissons-nous un destin ? Pouvons-nous changer ? Concerto à la mémoire d'un ange est suivi du Journal tenu par Eric-Emmanuel Schmitt durant l'écriture.

    Un recueil de nouvelles déroutantes et touchantes où les destins basculent pour le meilleur ou pour le pire. Humour, souvent noir, accompagné d'une naïveté apparente, le tout au service d'une réflexion originale. Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

    2 Autres éditions :

  • Cinq nouvelles sur la puissance de l'imagination : un homme, brisé par une rupture, reçoit les confidences de sa logeuse à Ostende, Anna van A., et ne sait si elle dit vrai ou si elle rêve la vie qu'elle lui raconte.

    Sur commande

    2 Autres éditions :

  • Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clef : il est la réincarnation de l'oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIe siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leur identité à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ? Eric-Emmanuel Schmitt, dans ce monologue qui est aussi un conte dans l'esprit du bouddhisme tibétain, poursuit son questionnement philosophique : la réalité existe-t-elle en dehors de la perception que l'on en a ?

    Sur commande

    1 autre édition :

empty