Littérature traduite

  • Au milieu des années 1950, Jack Kerouac, éduqué dans la religion catholique, découvre avec fascination le bouddhisme. Ce nouveau centre d'intérêt aura un impact important sur sa conception de la spiritualité et influencera l'écriture de certains de ses livres comme Mexico City blues ou Les clochards célestes.
    Réveille-toi nous présente la vie du Prince Siddartha Gotama raconté par Kerouac. Ce jeune prince abandonna sa riche famille et son environnement confortable afin de consacrer sa vie à la recherche de l'illumination.
    Reprenant une grande variété de scènes canoniques, Réveille-toi offre au lecteur une nouvelle version de la vie de Bouddha tout en reprenant de manière concise les principaux enseignements du Bouddhisme. Ce texte, que préface un bouddhiste lettré, Robert A. F.
    /> Thurman, explique l'engagement de Kerouac envers le bouddhisme et l'influence de celui-ci sur la vie et l'oeuvre de l'écrivain.

    Sur commande
  • «Lorsque l'on convoite un trésor et que ce trésor est une femme, on ne pense pas qu'on est incapable de le faire sien. De même, pour rechercher la Loi, il faut faire preuve d'une détermination inébranlable. Quand il en est ainsi, les herbes et les arbres, les pierres et les murs vous font don de la vraie Loi. Tel est le principe de la Voie qu'il ne faut jamais oublier.» Pour plonger au coeur de la pratique du zen.

  • Qui désire comprendre la source indienne de l'Ecole chinoise du Dhyana (Ch'an), du Zen japonais ou de la dialectique du bouddhisme tibétain doit remonter au texte fondateur : l'original sanskrit des Stances du milieu par excellence, du moine indien Nagarjuna (IIe-IIIe siècle de notre ère), dont l'influence fut immense en Asie. Ce texte fondamental est un dialogue critique avec les tenants de la scolastique du bouddhisme ancien qui avaient tendance à " prendre des mots pour des choses ", alors que l'enseignement du Bouddha était avant tout pratique et thérapeutique. Nagarjuna passe en revue des topiques familiers à la communauté bouddhique, mais aussi d'autres qui relèvent du sens commun, et les soumet à un examen critique implacable. Il nous invite ainsi à une remise en question, paradoxale et purgative, de certains de nos schèmes mentaux et vitaux tels que cause-effet, commencement-fin, identité-altérité, apparitiondisparition, mais aussi le mouvement, les choses, les êtres et leur (im) permanence, les passions, le moi, la souffrance, l'acte et ses fruits, les méprises, les nobles vérités, ce qu'il peut y avoir derrière des mots comme vacuité, nirvana, etc. La dialectique évacuatrice de Nagarjuna - qui a pour ressort une logique originale avec trois opérateurs (formels ou sémantiques) et un mode de raisonnement typiquement bouddhique (le tétralemme) - s'abolit dans sa phase ultime et ouvre la voie à une méditation sans intention ni parole.

empty